Lettres intimes à ma mère, la comtesse de Palamós
Traduit du catalan par Patrick Gifreu
Préface de Dominique de Courcelles

Date de parution : 9.03.2014
ISBN : 9791091193047
350 pages
20 €


« La collection des lettres qu’Estefania de Requesens adressa à sa mère entre 1533 et 1540, alors qu’elle se trouvait à la cour de Charles Quint, constitue un témoignage unique du comportement d’une femme de la grande noblesse catalane.
« Pourquoi Estefanía écrit-elle à sa mère ? Dans la mesure où l’autoritaire comtesse de Palamós qui se bat pour accroître le patrimoine des Requesens a gardé l’usage de tous les biens, Estefanía se doit de lui exposer en détail sa propre gestion et d’être l’intermédiaire entre elle et son mari Juan de Zúñiga, qui a la confiance de l’empereur.
« Toutes les lettres témoignent de l’affection et de l’attention qu’Estefania porte à ses enfants et à son mari. Elle partage avec celui-ci une piété teintée, sans excès, d’idées nouvelles. Il ne faut pas oublier qu’entre 1524 et 1526, à Barcelone, Estefania a fait partie du groupe de femmes nobles qui entouraient le noble laïc converti, Ignace de Loyola.
« Estefania mentionne les événements de la vie quotidienne de la famille royale et des courtisans les plus proches des princes. Les conflits sont de toutes sortes, menaçant parfois la paix publique. Et en disant les événements, elle se dit elle-même, donne une morale, une esthétique, un style, un imaginaire. Elle noue le lien qui la rattache à sa maison, tout en se réservant un espace de liberté. »

                                Dominique de Courcelles

 

© Les Éditions de la Merci - Un site Sitedit