La Dispute de l’âne
Traduit du catalan par G.L.,
retraduit de l’ancien français par Patrick Gifreu
et présenté par Rafael Alemany Ferrer.

Date de parution : 27 août 2018
ISBN : 979-10-91193-13-9
185 pages
20 €

Ce livre a été écrit en 1418. Clair et précis, il est un produit singulier à plusieurs titres.
La critique de la religion et de la société s’y donne libre cours avec un humour corrosif. Elle annonce l’humanisme comme doctrine de considération et de respect de l’humain.
Mais ce qui rend l’ouvrage unique et appelé à un grand avenir est la question principale : l’homme est-il supérieur à l’animal ? Ce point prête à débat et celui-ci est mené tambour battant par frère Anselme, ex-moine prétentieux, et l’Âne, galeux et anoure, mais excellent débatteur.
L’animal porte aisément la critique de l’anthropocentrisme vers l’antihumanisme, au sens où l’humanisme donne toute la priorité à la domination de l’homme sur le monde. Mais il fait plus : il promeut un « droit biotique », indépendant de toute considération utilitaire, dont le posthumanisme du XXIe siècle se fera l’écho.


 

© Les Éditions de la Merci - Un site Sitedit